lundi 18 janvier 2010

Bad, bad tweet !

Une récente étude* montrerait qu'un mauvais commentaire sur les réseaux sociaux tels Facebook, Twitter ou les plateformes de type Youtube à l'encontre d'une marque ou d'un produit peut faire perdre à l'entreprise une trentaine de clients.
Principe de base de la communication, la tâche d'huile prend ici tout son sens. Pour une personne qui est sensible à un message ne dit-on pas qu'il y en a entre 3 et 5 de réellement concernées (famille, amis, collègues...) ? Finalement, les réseaux sociaux ne font qu'amplifier un phénomène très connu des professionnels.
Il n'empêche que le chiffre est suffisamment impressionnant pour qu'on le prenne au sérieux. "On" ? Une célèbre librairie en ligne par exemple, qui après une période festive chargée et de nombreux cafouillages dans ses livraisons, a décidé de proposer des espèces sonnantes et trébuchantes à ses clients mécontents en échange du retrait pur et simple de leurs commentaires assassins...

Combien de tweets faudra-t-il pour que ce genre de pratiques desservent encore plus ce célèbre site ?

*par Convergys Corp via Bloomberg.com

Aucun commentaire: