vendredi 25 juin 2010

Le Tour des idées (3)

Je continue mes investigations concernant l'opération "sans contact" de la ville de Nice. Aux questions que je me posais la semaine dernière, j'ai pu glaner quelques éléments de réponse.
Nice est donc pilote dans ce genre, il n'y a donc pas d'autres villes qui ont testé jusqu'à présent cette technologie auprès de ses usagers. D'ailleurs, si Nice est la ville pionnière, c'est justement pour inciter les autres collectivités à candidater dans les mois qui viennent et bénéficier de fonds publics délivrés dans le cadre du Grand Emprunt National.
Ma question d'origine reste donc bien présente : puisque des chiffres sont avancés en terme de adoption/non adoption par...

mercredi 16 juin 2010

Le Tour des idées (2)

Un petit suivi, pour commencer, de l'opération "Sans contact" lancée en grande pompe par la ville de Nice fin mai. Le manque de temps m'avait fait zappé le site même de la ville pour y glaner des infos la semaine dernière, j'ai donc réparé mon erreur aujourd'hui. Dans les données qui me semblent importantes pour suivre "l'affaire", je retiens surtout que sur le territoire national (j'imagine donc que Nice n'est pas la seule ville pilote à expérimenter le sans contact, à creuser de ce côté-là), 90% des usagers sont satisfaits. Par contre, 60% "seulement" continuent cette utilisation. Ce qui m'intéresse, ce sont évidemment les 30% qui abandonnent : pourquoi ? comment ? si j'ose dire. Là aussi, je vais tenter de trouver des éléments de réponse dans les jours à venir.
Mais, en fouillant dans le dossier que met la ville de Nice à disposition sur son site, je m'aperçois que la technologie qui permet d'appliquer le sans contact n'est disponible que sur un seul modèle et une seule marque de téléphone pour l'instant. Ce fait pourrait déjà être un indice au non renouvellement de l'expérience par ces fameux 30% d'utilisateurs. Ne serait-ce qu'en changeant de téléphone tiens... A moins que Cityzi ne soit le choix que de la ville de Nice et qu'il y ait d'autres solutions et donc d'autres explications. A suivre.

A part ça, en tant que spectatrice (et parfois actrice) des grands principes de communication de crise en politique, je dois avouer que je suis assez bluffée par la gestion de la "boulette facebook" de Ségolène Royal. On croirait presque les justifications.
Un peu réchauffé, mais pour ceux qui aurait loupé un épisode (on n'en parle déjà plus preuve que l'explication a bien désamorcé l'événement... à moins que ce ne soit l'effet coupe du monde), voici quelques liens :
http://www.ladepeche.fr/article/2010/06/07/850036-Sur-Facebook-Segolene-Royal-cite-un-humaniste-qui-n-existe-pas.html
http://www.metrofrance.com/high-tech/segolene-royal-piegee-par-un-personnage-imaginaire/mjfg!rpnW6x6iZ05dM/
http://www.lefigaro.fr/politique/2010/06/08/01002-20100608ARTFIG00346-segolene-royal-tombe-dans-le-piege-de-wikipedia.php
http://www.lesinrocks.com/actualite/actu-article/t/45929/date/2010-06-08/article/la-bourde-de-royal-sur-facebook-sa-conseillere-plaide-coupable/

Et enfin, le nouveau site des Offices de tourisme, qui m'a été gentiment signalé par M. Yannick Vernet du Mucem, est en ligne. Pas forcément très enthousiasmant au premier coup d'oeil (tiens, je ferais bien une petite étude ergonomique là-dessus moi) mais comme on dit, qui a le mérite d'exister. J'attends de voir les évolutions avant d'en faire l'éloge auprès de mes clients du tourisme.

Le tour est fait.

Ralenti et couleurs pour un feu d'artifice culinaire

The Huber Experiments - Vol. 1 from The Upthink Lab on Vimeo.

Naissance d'un logo (2)

Oui mais voilà, ce qui peut sembler une bonne idée à l'agence, peut décevoir ou ne pas être conforme aux attentes du client.
En l'occurrence, la boussole a immédiatement été adoptée, en tant que concept.
Côté iconographie, il m'a été demandé de revoir ma copie : trop massive, pas assez luxe, cette boussole-ci ne faisait donc pas l'affaire.

Le bleu choisi non plus. Trop commun.

Un nouveau travail a donc été effectué sur une boussole plus stylisée encore, gage de luxe et de simplicité.
Le bleu a été abandonné pour cette icône pour laisser directement place à l'effet doré.
La couleur bleu a été récupérée pour la typographie.

Et la typographie justement, ben c'est pour la prochaine fois...

Naissance d'un logo (1)

mercredi 9 juin 2010

Club Business 83 10 juin 2010

Je m'aperçois que je ne relaie plus sur ce blog, l'actualité du Club Business 83. Depuis décembre, le Club a donc enchaîné les réunions mensuelles. Nous avons fait une courte pause en mai, mais revoici le principe pour le 10 juin (waouh, mais c'est aujourd'hui !?).
Nous sommes toujours un Club d'entrepreneurs itinérant, ce soir à 19h30, c'est à Draguignan que nous posons nos lap-top. A 19h30, chez Appaloosa Events qui a la gentillesse de nous accueillir, nous écouterons d'abord religieusement Sabine Ghys, sophrologue relationnelle, nous présenter un topo sur la gestion du stress dans l'entreprise et la gestion du stress dans sa vie personnelle. Tout un programme.
Nous pourrons ensuite nous retrouver autour d'un cocktail dinatoire pour prolonger le débat et/ou échanger des cartes de visite et des tuyaux et/ou accaparer les petits fours...

J'en profite pour souligner que le site du Club est lui aussi, toujours accessible ici. Je me fais un plaisir de l'administrer alors, svp, visitez-le. Un peu.

Le tour des idées

Aujourd'hui un petit tour vite fait d'infos en tous genres glanées ça et là on the web.
Ma préférence : le syndicat des idées sur FB qui milite pour le pouvoir des idées en agence. C'est pas moi qui vais contredire ce genre d'initiative. J'aime particulièrement le bestiaire improbable représentant en vrac : la mauvaise idée, l'idée confuse, une idée de m*rde, et autres réjouissances.
Simple et efficace.
Sinon, à suivre si l'on en juge par le nombre d'échos trouvés un peu partout, l'initiative niçoise de développer de façon pilote, l'usage du téléphone portable comme moyen de paiement, source d'information, outil de validation. Je me note un petit bilan à faire de ce test dans les semaines à venir... si infos il y a car je me méfie un peu des effets d'annonces sur ce genre de questions.
Deux articles pour aller plus loin :
http://www.blog-territorial.com/article-nice-ouvre-la-voie-du-sans-contact-aux-collectivites-51158070.html
http://www.innovationlejournal.com/spip.php?article5634

Enfin (oui, j'avais dit "vite fait"), un lien vers ce dossier du Journal des entreprises qui me laisse un peu dubitative : http://www.lejournaldesentreprises.com/editions/83/actualite/fait-du-mois/taxe-sur-la-publicite-exterieure-la-colere-des-pme-gronde-04-06-2010-97824.php
La colère gronde du côté des commerçants varois face à l'éventualité de taxe sur les enseignes. Ok.
Tout d'abord, cela existait déjà. C'est juste qu'il y avait de sacrés passe-droits en la matière.
Ensuite, cette taxe est laissée à discrétion des municipalités, ce qui laisse encore de belles portes ouvertes...
Enfin, il serait temps pour les commerçants d'enfin considérer l'enseigne comme un outil de communication à part entière, avec ses règles, ses balises et ses chartes. Il ne suffit pas d'être gros, clignotant et polluant pour attirer l'attention. Si une taxe peut aider à le faire comprendre.

vendredi 4 juin 2010

E1 by Toulon

Je ne me ferai pas l'écho de tous ceux qui se lamentent sur le peu d'émulations professionnelles, culturelles et artistiques que Toulon draine.
Trop vieux et trop vaste débat pour ce blog et trop facile argumentation aussi. A laquelle je réponds la plupart du temps qu'on doit tous s'y mettre pour changer ce constat. Mais également que ce constat n'est que partiellement vrai.

Il se passe des choses à Toulon. Pas autant qu'on le voudrait, certes...
Mais aujourd'hui, par exemple, Toulon Var Technologies proposait une première : l'événement E1, sorte de barcamp autour du web, au sens large du terme : e-commerce, référencement, applications, ergonomie, e-réputation... co-organisé avec la crème des acteurs 2.0 locaux notamment Megara (Berceau Magique.com) et Emob (Weecast).
On regrettera d'ailleurs que quasiment aucun des représentants de ces illustres modèles ne se soit mis en avant sur la manifestation. Préférant laisser la main à des noms prestigieux comme Microsoft, Overblog ou Fotolia...
Que ce soit par erreur ou par modestie, il me semble que pour que l'événement se reproduise dans les années à venir, il faudra qu'en plus d'apporter logistique et carnets d'adresse, ceux qui font le web dans le Var s'expriment.
Ce qui me faisait peur lors de l'événement Marseille 2.0, s'est en fait réalisé ici.
Cela n'enlève rien à la qualité du contenu mais méritait d'être dit.

Comme à Marseille, j'ai donc griffonné deux ou trois choses sur mon petit carnet rose qui, cette fois, a bien voulu poser pour moi. Donc voici pour commencer :


Done.

A l'atelier sur l'ergonomie, j'ai donc appris que les informations principales d'une page doivent être contenues dans les 600 premiers pixels verticaux.
Et aussi que le taux de remplissage d'un formulaire était plus élevé lorsque l'intitulé du champ (le label) se situait au-dessus du champ à remplir.
Une petite astuce efficace comme on les aime.
Un participant nous a conseillé le site "Site test" comme un cabinet de testing de sites web très abordable financièrement et performant côté service. Sauf que je ne l'ai pas trouvé sur le web... dommage, ça m'intéressait. Si un lecteur averti passe ici...
"Site test", si tu nous entends, mets le paquet sur ton référencement (à moins que j'ai mal compris le nom de la société).
Et puisque j'en suis au référencement (transition de fin de semaine, sorry), voici le retour des chiffres qui laissent coi :
l'Express compte 10 millions de visiteurs par mois et 30 millions de pages vues. 50% de ces visites proviennent de Google.
Coi, donc.
Lors de cette conférence sur le référence et le contenu, j'ai appris que You Tube était le 2ème moteur de recherche au monde après Google (le 1er au EU).
Que les slides, notamment sur Slideshare, étaient une manière de plus en plus efficace de se faire référencer (ben, oui, je viens de province, je débarque. N'empêche ça n'est toujours pas une bonne raison de mettre en ligne des ppt pourris et/ou complètement creux et/ou complètement abscons)
Enfin (oui j'ai séché l'après-midi car j'ai des valises à préparer), une suggestion de David Degrelle de 1ère position, avant même la création de l'arborescence et le rubriquage d'un site, effectuer déjà, une recherche et une étude sur les mots clés.
Conseil que j'intègre à ma méthode de ce pas. Merci David.