vendredi 25 juin 2010

Le Tour des idées (3)

Je continue mes investigations concernant l'opération "sans contact" de la ville de Nice. Aux questions que je me posais la semaine dernière, j'ai pu glaner quelques éléments de réponse.
Nice est donc pilote dans ce genre, il n'y a donc pas d'autres villes qui ont testé jusqu'à présent cette technologie auprès de ses usagers. D'ailleurs, si Nice est la ville pionnière, c'est justement pour inciter les autres collectivités à candidater dans les mois qui viennent et bénéficier de fonds publics délivrés dans le cadre du Grand Emprunt National.
Ma question d'origine reste donc bien présente : puisque des chiffres sont avancés en terme de adoption/non adoption par...


...les utilisateurs du "sans contact", d'où viennent-ils ? En fouillant (j'adore faire ça !), je suis tombée sur le site du Forum des services mobiles sans contact.
Ça ne saute pas aux yeux, mais ce site a été conçu par le gouvernement en 2008 pour "favoriser l'émergence des services NFC en France". Si on clique (histoire de vérifier) sur l'onglet "Initiatives locales", les quatre pages proposées ne présentent que l'initiative... niçoise. Bon, au moins, ça corrobore les conclusions énoncées plus haut.
Ca n'engage que moi, mais je trouve le nombre d'initiatives locales un peu réduit (euphémisme) alors que le projet date de 2008. Bien sûr il faut observer, étudier, négocier, mettre en place, mais on touche à un domaine qui va tellement vite, que 2 ans pour mettre au point un projet-pilote, donc limité dans le temps et le nombre d'usagers, ça me paraît mince.
Même si le site ressemble un peu à une coquille vide où les liens vers les pages "Visualiser la carte de l'inventaire des projets NFC" ou "Télécharger la brochure Liberté, Mobilité, Citoyenneté" ne mènent qu'à des pages d'erreurs... en grattant (encore !), on peut télécharger "Le rapport de l'observatoire des villes NFC" et du coup, dénicher la fameuse "Carte de l'inventaire" qui nous avait été refusée un peu avant.
Intéressant pour tenter de répondre à mon interrogation sur les initiatives ayant précédé celles de Nice et ayant permis de dégager les fameux chiffres que je citais la semaine dernière.
En résumé, sur les 60 projets "sans contact" menés en France, 44 ont concerné les transports (soit 73 %). Les autres projets ont porté sur le paiement (16%) et l'information (8%). Il me manque d'ailleurs quelques % qui ont disparu sur la carte mais réapparaissent dans la synthèse écrite. Probablement parce que "certaines expérimentations ont été multiservices".
Ce rapport permet de voir que ce sont bien les collectivités qui ont impulsé ces projets.
Nice n'est donc pas pionnière dans le domaine.
Sur 3 mois d'otobre à décembre 2009, ce sont 23 acteurs publics et privés qui ont été sélectionnés pour participer aux tests.
Néanmoins, quand on regarde les initiatives de plus près, on s'aperçoit que la plupart d'entre elles datent d'avant 2008. Ce qui me fait penser que ce Forum n'a pas vraiment impulsé mais digéré ce qui se faisait déjà très bien au sein des collectivités.
Ce qui me fait penser qu'encore une fois... ouf, j'arrive enfin à ma thématique de prédilection, la communication... l'annonce en grande pompe de Nice, ville pilote "sans contact" n'est qu'un gros effet d'annonce.

Pour les autres questions, la suite au prochain épisode.
Car aujourd'hui, le tour est fait.

Aucun commentaire: