lundi 13 décembre 2010

Un web documentaire n'est pas...

Si le succès actuel du web documentaire est probablement dû à son passage à l’âge adulte, il n’est pas simple pour autant d’en dresser le portrait et d’essayer de le définir.
Manque de recul, mauvaise foi, réelle difficulté à cerner les points communs aux différents films documentaires en ligne, ceux qui tentent l’exercice - ils sont peu, c’est un signe - sont rarement d’accord. Au final, deux courants s’affrontent : ceux qui rangent le web documentaire dans le tiroir du documentaire dépoussiéré, du type “beaucoup de bruit pour rien” et ceux qui le classent au rayon genre à part entière, prometteur, voire révolutionnaire.

Et au milieu coule une rivière... un peu à sec, il faut bien le dire.
Car une fois qu’on a opposé le fond à la forme, que reste-t-il ? Un produit tendance que tous les médias veulent s’accaparer, au risque parfois d’oublier de bien considérer la qualité du programme.
Essayons ici de lister ce qu’un web documentaire n’est pas, dans le fol espoir de nous rapprocher un peu de ce qu’il est.

Un web documentaire n’est pas un reportage diffusé sur le net. Il s’agit ici de privilégier le point de vue de l’auteur et non d’informer objectivement sur un sujet donné celui qui visionne.
La notion de point de vue est très importante car elle est synonyme de choix du sujet et de type de narration, mais aussi des moyens employés (vidéos, sons, photos...) et de la manière de développer l’interactivité avec le spectateur.
Un web documentaire n’est pas un jeu vidéo. Il semble étrange de le souligner mais les possibilités offertes par la technologie et l’obsession de rendre le spectateur “acteur” (pour Olivier Crou, le “lectacteur” (1)) peut parfois amener les réalisateurs à pousser le trait et à livrer des objets outranciers dont on ne cerne plus très bien l’angle proposé. Ceci n’empêche pas le web documentaire de prendre à parti directement son public en l’intégrant dans sa narration.
Un web documentaire n’est pas un journalisme citoyen dont peut s’emparer n’importe qui. Il puise ses fondements dans l’histoire du genre documentaire, de la technologie multimédia et de la création artistique. Il ne peut donc pas être appréhendé à la légère.
Ses coûts plutôt élevés pour le média web devraient l’écarter de cette dérive pour encore pas mal de temps.
Et là, ô magie, voici que nous sommes en mesure d’esquisser une modeste définition. Reprenons.
Le web documentaire est un documentaire en ligne, interactif, réalisé professionnellement et proposant un point de vue d’auteur tant par le choix de son sujet que par sa trame narrative et les outils qu’il utilise.

(1) http://linterview.fr/new-reporter/qu%E2%80%99est-ce-que-le-webdocumentaire/

Aucun commentaire: